Thursday, 8 September 2016

Journal de cours #1

Les cours ont commencé à Bruxelles. 
 
 Pour les nouveaux élèves inscrits au cours de shinobue, c'était la première fois qu'ils ont joué la flûte traversière (japonaise ou autre) mais ils sont vite arrivés à faire un beau son. 
 
Magnifique. 
 
D'après ce que j'ai compris, tous les deux pratiquent le travail de la respiration (pour d'autre raison que jouer la flûte) et peut-être c'est ça la raison? 
 
 
D'après mon expérience, la souplesse dans la sonorité vient de la souplesse de la respiration et la souplesse dans la sonorité donne la souplesse dans la musique (européenne, japonaise.... etc.). La souplesse de la respiration ne dépend pas uniquement de la capacité respiratoire mais aussi la manière dont on utilise nos capacités et notre imagination intérieure. 
 
 
A l'époque, j'ai beaucoup travaillé la respiration pour justement avoir plus de capacité respiratoire. Mais finalement, je pense que c'est plutôt apprendre à l'utiliser qui aide plus pour la musique.