Thursday, 23 November 2017

Journal de cours #5





Cours de flûte japonaise à Paris. Un petit extrait de "Takeda no komoriuta" une berceuse de la région Kyoto. 





Lecture d'un morceau contemporain japonais avec Koto (que vous n'entendez pas ici). Il est en train d'apprendre un technique "overblowing" au shinobue. 




Thursday, 26 October 2017

Workshop & Concert à Bruxelles / in Brussels






WORKSHOP - KOTO 

(EN) Atelier de flûte organise workshops with guest artists during its concerts. For all ages & all levels 

(FR) Atelie de flûte organise notament à l'occasion de ses concerts des workshops avec des artistes invités. Ouvert à tous âges et tous niveaux :-) 


Soirée musicale Zen - KOTO - 

(FR) Atelier de flûte organise une soirée musicale Zen avec Gaho Takahasi, joueuse de Koto. Avec la participation de Nozomi Kanda au shinobue.

Donné par Gaho Takahashi
koto (cithare japonaise) Gahô commence à jouer du koto à l’âge de 5 ans. Initiée par sa mère et Masateru Ando, elle poursuit ses études à l’Université Nationale des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo où elle obtient son diplôme. Gahô est lauréate de plusieurs concours et se produit à Vienne, Venise et Shangai, en Corée, ou encore en Australie. Gahô effectue un séjour en France afin de faire connaître davantage son instrument traditionnel.


(EN) Atelier de flûte organise organizes a Zen music evening with Gaho Takahashi, koto player. With the participation of Nozomi Kanda on Shinobue.

Gaho Takahashi
She started to learn koto when I was 5 years old from my mother Utaiku Takahashi. She attended Tokyo University of Arts where she received her bachelors degree in music with a focus on koto and shamisen.
Since then she had performed around the world, in Italy, Austria und her home country in Japan. She won the national hogaku high school student competition in 2005, and got 3rd Prize of the FOLK INSTRUMENTS Osaka International Music Comptition in 2015.

*・゜゚・**・゜゚・**・゜゚・**・゜゚・**・゜゚・**・゜゚・**・゜゚・**
Lieu / Place / 場所 : BLA (Rue des Aduatiques 15, 1040 Bruxelles (Mérode)
Tarifs / Price / 料金 : 10€ / 5€ pour les participants au workshop
Nombre de places limitées. Réservation souhaitée / limited seating, it would be better to book or buy ticket in advance 

Mail - メール:contact@atelierdeflute.com

Wednesday, 6 September 2017

Journal de cours #4




La session automne hiver à Paris et la session à Bruxelles a commencé ! 

Vous pouvez toujours vous inscrire au cours d'essai : 
7 octobre , 11 novembre, 2 décembre à Paris 
14 octobre, 25 novembre, 9 décembre à Bruxelles


Voici quelques témoignages des élèves 


J'ai commencé le cours de shinobue il y a 9 mois. Après plusieurs cours, j'ai maitrisé les techniques de base sous l'enseignement patient de Nozomi. J'ai commencé à jouer plusieurs partitions avec les autres étudiants. Ensemble, nous avons participé à un spectacle de fin d'année. Je suis très heureuse d'avoir l'occasion de partager le son délicat du shinobue avec les autres. A l'avenir, je voudrais pouvoir emporter toujours ma flûte en vacances. Je vais devenir une flûtiste nomade! :) 


Après trois années de Shinobue, je ne joue désormais plus que ça. Flûtiste classique d'origine, je me consacre pleinement au shinobue maintenant, que je pratique notamment avec taiko et koto, ou en accompagnant de la danse Awa. 

Ce que j'apprécie dans cet instrument c'est son côté brut et authentique, mais aussi les mélodies, qu'elles soient traditionnelles ou contemporaines. L'enseignement que me transmet Nozomi est à la fois précieux, sérieux et détendu. Tout y passe: respiration, technique de souffle, de jeu, posture, attitude; un cours complet qui aboutit à la fin de l'année sur un concert où se mêlent percussions, instruments à cordes et shinobue, le moment idéal pour partager sereinement notre travail annuel en toute convivialité. 

Je ne peux que vous encourager, musiciens, curieux, amateurs de musique de tout genre, à venir découvrir ce formidable instrument, et cette formidable professeure

Sunday, 3 September 2017

Concert Zen - Natauta


Atelier de flûte - Twitter -  @Atelierdeflute


(EN) I realised that I haven't published yet about a great concert and workshops given by Mariwo Fuka in July because of my eye injury just after. 

She gave the workshop of shamisen during the day and the nagauta concert in the night. 
The concert was full! She presented some excerpts from Nagauta works with explanation. After the concert we had a reception where the audience could talk with the artist. People are often interested in the instruments...

Mariwo finished her study at the Tokyo University of the Arts (Traditional music department) before start her career as a nagauta singer and she created her own style "Nagauta Pop" which is a nagauta style pop music. She comes to Europe every summer for her tour at this domain.

She said she wanted young people to be interested in to the Japanese traditional music which is not anymore principal music in Japan. Only a few people listen and learn the Japanese instrument. In certain way, I and Mariwo had a same aim. We want to revive the traditional music and also develop other possibilities of Japanese traditional music (instruments)

Here in Brussels, she presented only the traditional nagauta works with expressive voice  I personally love this traditional way to sing. So I hope this music will become popular like a opera all over the world! 
She gave us an excellent evening.



(FR) Je me suis rendu compte que je n'ai pas encore publié d'un magnifique concert et du Workshop donnés par Mariwo Fuka en juillet en raison de mes blessures aux yeux juste après.

Elle a donné l'atelier de shamisen dans la journée et le concert nagauta en soirée.
Le concert était plein! Elle a présenté quelques extraits de Nagauta avec des explications. Après le concert, nous avons eu une réception où le public pouvait parler avec l'artiste. Les gens s'intéressent souvent aux instruments ...

Mariwo a terminé ses études à l'Université des Art de Tokyo (département de musique traditionnelle) avant de commencer sa carrière comme chanteuse nagauta et elle a créé son propre style "Nagauta Pop", qui est une musique pop nagauta. Elle vient en Europe chaque été pour sa tournée dans ce domaine.

Elle a dit qu'elle voulait que les jeunes s'intéressent à la musique traditionnelle japonaise ce qui n'est plus la musique principale au Japon. Seules quelques personnes écoutent et apprennent les instruments japonais. D'une certaine manière, moi et Mariwo avaient le même but. Nous voulons relancer la musique traditionnelle et développer d'autres possibilités de musique traditionnelle japonaise (instruments)

Ici à Bruxelles, elle n'a présenté que les œuvres traditionnelles de nagauta avec une voix expressive :-) J'aime personnellement cette façon traditionnelle de chanter. J'espère donc que cette musique deviendra populaire comme un opéra partout dans le monde!

Elle nous a donné une excellente soirée.



La rentrée re-openning






(EN) The school re-openings. Today, first Shinobue trial lesson in Brussels. Next is on Saturday 16th and 22-23 in Paris.  Looking forward to a fantastic year 2017-2018.


(FR) La rentrée. Aujourd'hui c'était le premier cours d'essai de shinobue à Bruxelles. Cette année aussi, ce sera une belle année avec beaucoup d'activité.



Sunday, 16 July 2017

Japan Expo à Paris 2017



Compte-rendu du stand de l'Atelier de flûte au Japan Expo à Paris. 


La Japan expo est une expo sur la culture japonaise, plutôt la culture pop pour les jeunes, une grande partie d'eux sont déguisés en personnage d'un film ou d'un manga. Mais il y a une partie de l'exposition consacrée à la culture traditionnelle où exposent entre autre des artisans d'arts traditionnels. 

Puisque l'Expo elle-même est orientée vers la culture pop et vise plutôt le grand public, les arts et les musiques traditionnels qu'on trouve ici sont souvent modernisés pour s'adapter au public de l'expo. Il y a en effet près de 40.000 personnes qui viennent par jour, soit près de 160.000 personnes sur les 4 jours! 

Je trouve donc que c'est une bonne réaction de s'adapter vu l'événement et le public qui vient, car l'art pour vivre doit se moderniser et ne pas rester uniquement que dans la tradition. J'ai beaucoup de respect et beaucoup d'admiration pour la tradition pure. Mais en même temps, j'aime bien aussi créer quelque chose de nouveau. 


Nous avons eu un stand où le public pouvait faire :

- l'essai des flûtes
- le lecture sur l'histoire de la musique autour des flûtes japonaises (et quelques articles de mon blog)
- écouter les démonstrations données par nous avec les autres artistes plusieurs fois par jour

...











Thursday, 22 June 2017

Spectacle @ Paris 2017




Nous avons participé au spectacle de l'école Tsunagari Taiko Center à Paris. C’étaient une journée festive et vive. 

Le temps passe vite, c’était déjà 4e fois que on y participe. Cette année  6 élèves ont participé au spectacle. Nous avons eu le koto comme l’accompagnement et les élèves ont présenté Kokiriko-bushi avec certains des élèves du Tsunagari Taiko pour la première fois. 







Wednesday, 17 May 2017

Journal de cours #3

Atelier de flûte @ Paris

Ce mois ci, c’était le cours avec Koto. 



Il y a eu aussi une répétition pour le spectacle de l’école du mois prochain. 





Venez découvrir le spectacle et le fruit de notre travail! 

Le 11 juin à 15:45 à 18:00 

Auberge de jeunesse HI Paris Yves Robert
20 esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris, France



Wednesday, 10 May 2017

SUNDAY WORKSHOP à BXL / in Brussels

SUNDAY WORKSHOP à BXL est bien terminé. 

Même un garçons de 11 ans est venu pour essayer la flûte japonaise, shinobue. 


Dans ma ville pour la fête en été, les enfants faisaient la musique dans le char. L'enfant qui joue le shinobue me rappelle cette fête de ma ville natale. Un jour, pourquoi pas une musique de fête (Ohayashi) avec les enfants belge. 



---- 

SUNDAY WORKSHOP in Brussels has been done. 

A 11 years old boy came to try this Japanese flute, shinobue. 

In my city for the festival in summer, children have played the music in the chariot. The child playing the shinobue reminds me of this festival in my hometown. One day, why not a festive music (Ohayashi) with Belgian children






Sunday, 30 April 2017

Flute students concert






Concert avec les élèves de flûte traversière et de la classe de piano.
Flute students concert in Brussels with piano class of Rieko Higasa. 







Monday, 13 March 2017

Made in Asia à Bruxelles / in Brussels


Nous avons eu un stand et des concerts dans le cadre de "Made in Asia" à Bruxelles. 
We had a stand and two concerts at "Made in Asia" in Brussels.














Monday, 6 February 2017

Ecoute d'un concert de Gagaku au Bozar



L'autre jour, je suis allée à un concert de "Gagaku" musique traditionnelle souvent joué dans la Court japonaise et dans le temple shintoïsme. 

Cette fois-ci, c'était la groupe de gagaku de Meiji Jingu.  

"Gagaku" est une musique qui est arrivée au Japon en passant par la Chine et la Corée au 5e siècle. En gros, il y a "Togaku" qui vient de la Chine et "Koma gaku" qui vient de la Corée entre le 5e siècle et le 9 siècle et il y a "Kuniburi no Utamai" qui est né au Japon. Le Japon avait des échanges culturels et commerciaux pendant des siècles avec les pays du continent mais a arrêté en l'année 894 et après il a développé ce qui est devenu sa propre culture (qu'on appelle "Kokufu bunka"(国風文化) qui a épanoui pendant l'air Heian 平安 794-1185)

Ce qui est intéressant, les instruments de musique de Gagaku et la musique de Gagaku restaient comme ils ont été importés au Japon au 8e siècle tandis qu'en Chine et en Corée ils ont été modifiés et cette musique "Gagaku" est maintenant disparue. Les Gagaku a eu la place comme la musique de la court au Japon et après comme l'ère de l'aristocratie s'est terminé au 11e siècle, le pouvoir a été pris dans les mains des samuraïs. Pendant l'époque des samuraïs, d'autres genres de musique sont nés (comme Nô et après Kabuki) et le Gagaku a été conservé dans les mains des aristocrates qui gardent leur élégance et leur esthétique de la vie malgré la pauvreté ambiante, cela jusqu'au 19e siècle.  

Aucun des instruments ne seront utilisés pour d'autres genres de musique qui seront nées après cette époque. Il y une flûte qui s'appelle "Ryuteki" (Dragon flute 龍笛) et qui ressemble bien au Nôkan (能管) et que je joue de temps en temps... mais elles sont toutes différentes. Quant au Sho 笙 (l'orgue à bouche) et au Hichiriki (le petit hautbois 篳篥), il n'y en a même pas qui ressemble dans les autres musique japonaises traditionnelles... c'est très particulier.

C'est vrai que, en temps que japonaise, lorsque j'entend cet instrument avec des hanches, j'imagine tout de suite la musique de Gagaku. Pourtant le son de la flûte, cela peut-être plusieurs choses.

Apparement, le son du sho signifie la voix qui vient du ciel, le Hichiriki est la voix des hommes (sur la terre) et la flûte Ryuteki signifie la voix du dragon qui lie la terre et le ciel.


Sho & Hichiriki


Les musiciens actuelles toujours portent les costumes de cette époque.

from Wikipedia
Par contre les instruments tels que les Taiko de Gagaku, nous avons trouvé qu'ils sont très influencés  par le continent (la Chine et la Corée). Ou simplement, ils n'ont peut-être pas changés de style. Ils sont très décolorés. 

From Miyamoto Unosuke
From Miyamoto Unosuke

Quant à la danse, elle dépend de quand elle est apparue. Au concert au Bozar, nous avons vu deux danses (舞 'Mai'). La première "Yoyogi no mai" est apparue au début du 20 siècle et les filles (jolies!) portaient les Heian Shozoku, qui nous paraissaient comme un costume japonais de l'époque. 

http://www.haruhino.com


Par contre, le costume de l'autre dance, celui de l'homme "Ran ryo ô no mai" avec les dessins très voyants et en rouge avait l'air tout à fait comme un costume chinois. 

Wikipedia  

En regardant la danse, je me suis dis que déjà il y a 1200 ans, la danse asiatique avait été toujours sentie vers le bas avec les pas glissant le long du sol (Suri-ashi). Les mouvements sont, dirait-on, comme du Tai-chi avec des mouvements rapides et arrêtés (jamais de rebondissement). Cela me rappele aussi les mouvements du Kendo (剣道 un des arts martiaux japonais) que j'ai pratiqué quand j'étais jeune. C'est très beau à voir, très élégant et on en oublie notre vie quotidienne très chargée.

Après le spectacle, j'ai parlé avec des personnes du Meiji Jingu qui ont interprété ce spectacle. Le jeune homme qui a dansé ce Ryuryo-o no mai nous a dit que son maître lui a dit que le Gagaku est une musique qui est agréable et qui fait endormir celui qui le regarde. Pas d'agitation. Alors quand toute la salle s'endort, son interpretation est très réussite !! 

Ryuryo - ô no mai